fbpx

CONSTRUCTION | TERRAINS | CLÉS EN MAIN

EnglishFrench
EnglishFrench
Biotique

10 astuces pour faire des économies grâce à sa maison écologique

Une maison vertueuse pour l’environnement et pour votre porte-monnaie, c’est possible ! La maison biotique est une construction écoresponsable et économique qui vous permet d’adopter un mode de vie plus respectueux de l’environnement tout en continuant à bénéficier d’un grand confort. Comment diminuer ses factures d’électricité, d’eau et faire chaque année de réelles économies dans votre maison biotique ? Maisons du Midi vous livre ses 10 astuces.

 

1. Miser sur la performance énergétique avec une bonne isolation thermique

Pour faire des économies d’énergie, une isolation performante est indispensable quelles que soient les énergies que vous utilisez.

Pour réduire votre consommation énergétique, la maison biotique est construite en briques de terre cuite et isolée avec des matériaux biosourcés (des matériaux écologiques, naturels et recyclables) tels que la laine de bois pour les murs et l’ouate de cellulose pour les combles.

L’association de la brique et de la laine de bois permet d’obtenir une isolation très performante pour limiter les déperditions de chaleur, tout en régulant le taux d’humidité qui joue également un rôle dans la consommation d’énergie. C’est pourquoi un système de VMC à double flux est installé, pour favoriser la bonne circulation de l’air intérieur et contribuer à un air sain.

 

2. Utiliser de l’énergie renouvelable

Si les énergies renouvelables permettent de considérablement réduire vos factures d’électricité, ce sont des énergies « plus propres » qui ont un impact environnemental très faible. 11m2 de panneaux photovoltaïques sont installés sur la toiture de chaque maison biotique afin d’utiliser l’énergie solaire pour la production d’eau chaude sanitaire et de subvenir à vos besoins en électricité. Les panneaux photovoltaïques permettent jusqu’à 75% d’autoconsommation.

Le saviez-vous ?

Selon l’ADEME, la consommation d’électricité dans un foyer français est répartie en moyenne comme suit :

  • Chauffage : 27,6%
  • Froid et lavage : 18,5%
  • Multimédia et informatique : 13,5%
  • Eau chaude et sanitaire : 12,8%
  • Cuisson : 7,8%
  • Éclairage : 5,6%
  • Ventilation : 1,7%
  • Électroménager et autres : 12,5%

On constate donc que le chauffage, le lavage, le multimédia et la production d’eau chaude sanitaire sont les plus énergivores. L’utilisation de panneaux solaires, permet une réduction drastique de ces postes de dépense.

En savoir plus sur la maison biotique : https://maisonsdumidi.fr/maison-biotique/

3. Faire construire avec une conception bioclimatique

La conception bioclimatique se sert des spécificités du lieu pour adapter la construction de la maison. C’est une construction écologique qui prend en compte différents éléments comme l’implantation de la maison sur le terrain, l’ensoleillement, la disposition des pièces, etc.

Pour créer un habitat écologique, chaque terrain fait l’objet d’une étude afin de déterminer la meilleure implantation de la maison. Cela permet notamment de maximiser les apports solaires pour chauffer naturellement les pièces de vie et faire entrer le plus de lumière possible à l’intérieur.

Contrairement à une maison traditionnelle, une maison bioclimatique se sert de son environnement pour offrir à ses habitants un grand confort thermique tout au long de l’année.

 

4. Bien choisir le chauffage de votre maison BBC

Bien se chauffer représente la plus importante part de nos dépenses énergétiques. Il est possible d’en réduire les coûts en choisissant un mode de chauffage « écolo » et en suivant quelques recommandations.

Si vous optez pour un système de chauffage électrique, utilisez l’énergie solaire pour produire l’électricité nécessaire. Dans une maison individuelle, la chaudière à bois et la pompe à chaleur sont des solutions économiques qui assurent également votre confort en hiver.

Astuce : Utiliser un thermostat, programmer les heures de chauffe et ne pas excéder 19°c dans les pièces de vie et 17°c dans les chambres vous permet de consommer moins.

 

5. Le choix de l’électroménager pour la maison

Concernant les appareils électroménagers, le four est incontestablement le plus énergivore. Utiliser son four 4h par semaine revient à dépenser 30€ sur une année. Pour limiter votre consommation, choisissez un four de classe A ou + et préférez un four à catalyse plutôt qu’à pyrolyse qui consomme beaucoup plus d’énergie.

De manière générale, regardez toujours la classification énergétique des appareils électroménagers et faites-en un critère d’achat.

Lorsque cela est possible, favoriser l’utilisation de vos appareils pendant les heures creuses pour faire des économies supplémentaires.

Astuce : Renseignez-vous également sur la consommation d’eau des appareils électroménagers comme le lave-vaisselle ou le lave-linge.

 

6. Installer un chauffe-eau thermodynamique

L’eau chaude est le 2e poste de dépenses énergétiques dans une maison classique. S’il est possible de raccorder le chauffe-eau aux panneaux photovoltaïques, choisir un chauffe-eau thermodynamique alimenté par l’énergie solaire est encore plus économique ! En effet, le chauffe-eau solaire thermodynamique divise par 2 la consommation d’énergie nécessaire à la production d’eau chaude.

 

7.Opter pour une douche plutôt que pour une baignoire

Si les performances énergétiques sont au cœur des enjeux d’une maison biotique, être économe en eau, qui est une ressource naturelle, fait partie du concept écologique.

Cela peut paraître anodin, mais choisir d’installer une douche plutôt qu’une baignoire au moment de faire construire sa maison permet d’économiser beaucoup d’eau et d’alléger la facture.

En effet, remplacer un bain par une douche courte une fois par semaine représente une économie de 40€ par an ! Si chaque jour, vous remplacez un bain par une douche, vous pouvez économiser jusqu’à 280 € chaque année.

De la même manière, se munir d’un pommeau de douche économique permet de diminuer davantage sa consommation d’eau. En effet, un pommeau de douche économique à un débit maximum de 6 litres par minute alors qu’un pommeau de douche classique a un débit pouvant aller jusqu’à 18 litres par minute ! Rien qu’avec ce pommeau, vous pouvez économiser jusqu’à 150€ par an.

 

8. Utiliser son jardin pour faire un potager

Qui dit « maison neuve » dit « jardin » ! Aménager un coin de votre jardin en potager pour y cultiver des plantes aromatiques, des salades ou des légumes de saison vous offre l’opportunité de manger des produits frais, bio et dénués d’empreinte carbone. Selon la dimension et le rendement de votre potage, cela complète vos courses et diminue le montant de votre ticket de caisse.

De plus, végétaliser votre terrasse et votre jardin vous apporte de l’ombre en été pour faire baisser naturellement la température en été et donc diminuer l’utilisation de la climatisation.

 

9. Récupérer l’eau de pluie

Pour arroser votre potager et les plantes de votre jardin, pensez à récupérer l’eau de pluie ! Le stockage de l’eau doit se faire dans une cuve hors-sol ou enterrée et sans aucun produit anti-gel.

10. Éviter le gaspillage alimentaire

Le gaspillage alimentaire n’est ni écologique, ni économique, bien au contraire ! Aujourd’hui, il existe de nombreuses solutions pour y remédier. Acheter de manière raisonnée, pratiquer le batch cooking qui consiste à anticiper ses repas sur plusieurs jours en cuisinant des plats différents avec des ingrédients identiques ou encore la confection de conserves sont des solutions efficaces pour limiter le gaspillage alimentaire.

Pour tous vos déchets organiques (épluchures de fruits et légumes, coquilles d’œuf, marc de café…), installez un compost dans votre jardin qui servira pour votre potager !

Plus d’informations sur votre projet de construction durable en contactant une agence Maisons du Midi !

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Retour en haut