Radon : protéger votre maison pour préserver votre santé

Le radon est un gaz radioactif naturel souvent présent dans les habitations. Inodore et incolore, il devient néfaste pour la santé des occupants en forte concentration dans un lieu clos à faible ventilation. En effet, le radon est aujourd’hui considéré en France comme la deuxième cause du cancer du poumon après le tabagisme. Cependant, il existe des solutions pour lutter efficacement contre le radon et diminuer significativement sa présence dans les maisons et préserver votre santé !

 

Qu’est-ce que le radon ?

 

Naturellement présent dans l’air, dans l’eau et dans les sols, le gaz radon est produit par la désintégration de l’uranium et du radium qui se trouve dans la croûte terrestre. En revanche, lorsqu’une partie du radon issu des roches se dégage dans l’air, ce gaz radioactif s’infiltre alors dans les lieux confinés ou peu ventilés où il peut atteindre des concentrations élevées : jusqu’à plusieurs milliers de Bq/m³(becquerel, unité de mesure, pour une matière radioactive), soit un taux de radon très élevé.

D’origine naturelle, le radon s’infiltre ainsi dans les maisons et les appartements par les fissures des murs, mais le plus souvent par les sols, à travers les fondations, les planchers ou encore les ouvertures créées pour laisser passer câbles, tuyaux et canalisations. Le radon est un gaz inoffensif dans l’air extérieur. En revanche, lorsqu’il se retrouve dans des lieux clos et mal ventilés, le radon s’accumule et devient, à long terme, un véritable danger pour la santé des occupants.

 

Où se trouve le radon ?

 

Le plus souvent, le radon s’infiltre à l’intérieur des bâtiments par le sol et passe totalement inaperçu puisqu’il est indétectable de manière olfactive. C’est lorsqu’il se trouve en grande concentration dans les habitations qu’il représente un danger pour les occupants. S’il est présent partout en France, certaines régions présentent des risques plus importants que d’autres, ce qui s’explique par des formations géologiques très riches en uranium.

L’IRSN, l’Institut de Radioprotection et de Sûreté du Nucléaire a cartographié la France en 3 catégories, selon le taux de radon des différentes régions.

 

En Provence, plusieurs communes concernées par la présence du radon

 

Les zones à potentiel radon de catégorie 1 ont la plus faible concentration en radon. En revanche, les communes à potentiel radon de catégorie 3 ont une proportion de bâtiments à fortes teneurs en radon. C’est notamment le cas de la Région Sud dont plusieurs villes entrent dans la catégorie 3, comme les communes de Toulon, Solliès-Ville, Hyères, la Crau et la Londe-les-Maures.

 

Connaître le potentiel radon de votre commune : https://www.irsn.fr/FR/connaissances/Environnement/expertises-radioactivite-naturelle/radon/Pages/5-cartographie-potentiel-radon-commune.aspx

 

Toutefois, cela ne signifie pas que toutes les habitations des communes concernées ont une trop forte concentration en radon, mais qu’elles se situent dans des zones où les risques sont plus élevés. Connaître le potentiel radon de son habitation permet d’anticiper de prendre des mesures nécessaires pour empêcher la pénétration du radon dans son habitation.

 

Quels sont les risques de la présence du radon pour la santé ?

 

Le radon est naturellement présent dans l’air. Il est inoffensif à l’air libre. En revanche, dès lors qu’il est présent en forte concentration dans un lieu confiné, il devient nocif, voire dangereux pour la santé des occupants. Une exposition prolongée au radon peut avoir une incidence sur votre santé, notamment sur votre système pulmonaire. Ses atomes sont cancérogènes puisqu’en se désintégrant, ils libèrent des substances à rayonnements ionisants. Dans l’air, ces substances se mêlent à la poussière et représentent un vrai risque pour les muqueuses des bronches et des poumons. Plus la concentration de radon est élevée dans l’air, plus le risque de cancer du poumon augmente.

 

Le radon, des risques de cancers

 

Le radon est peu connu du grand public et pourtant, il serait à l’origine de 1 200 à 3 000 décès par an en France. Il est classé comme cancérigène depuis 1987 et il est considéré comme la seconde cause de cancer du poumon. Aujourd’hui, il existe des solutions efficaces pour mesurer le taux de radon présent naturellement dans votre habitat et pour le faire diminuer, voire disparaître.

 

Comment mesurer le taux de radon d’une maison ?

 

Le dosimètre radon est un petit appareil qui permet de mesurer le taux de radon présent dans votre maison. Pour prendre des mesures précises, placez le détecteur à radon au rez-de-chaussée dans une pièce de vie ou une pièce humide. Ce gaz radioactif est plus lourd que l’air, en conséquence la présence du radon est généralement centralisée dans les pièces du rez-de-chaussée, le sous-sol et les caves. Le mesurage s’effectue avec des dosimètres que l’on installe pendant au moins deux mois, en hiver, à la période où les fenêtres sont le plus souvent fermées. Selon la mesure du radon obtenue, certaines actions devront être entreprises :

  • Si le dosimètre indique moins de 300 Bq/m³, le taux de radon est faible et il suffit d’aérer de 5 à 10 minutes, 2 fois par jour.
  • Si vous avez une concentration moyenne entre 300 et 1000 Bq/m³, le taux est assez élevé et en plus d’aérer au quotidien, il vous faudra essayer de combler les fissures par lesquelles s’infiltre le gaz
  • Si vous mesurez plus de 1000 Bq/m³, vous devrez avoir recours aux services d’un professionnel pour faire un diagnostic et faire des travaux plus importants.

Quelle réglementation pour le radon en France ?

 

La directive européenne 2013/59/Euratom, qui fixe les normes de base en termes de radioprotection, définit un niveau de référence « acceptable » de 300 Bq/m3 (300 becquerels par mètre cube). Nous sommes tous concernés : les ERP (Établissements Recevant du Public) comme les habitations, les lieux de travail comme les établissements scolaires.

 

Quelles solutions pour lutter contre le radon ?

 

Pour empêcher les infiltrations du gaz dans votre maison, il existe différentes solutions que nous mettons en place pour la construction de chaque maison afin d’assurer une bonne gestion du risque d’exposition au radon. Faire le choix de faire construire une maison neuve vous apporte la meilleure garantie d’une maison sans radon. Avec une maison neuve, vous bénéficiez des dernières normes en vigueur et aucune fissure due à l’usure ne sera présente sur la façade de votre maison.

Maisons du Midi, installe un film para-radon dernière génération qui fait barrière contre les remontées de radon dans votre habitation. Notre film para-radon vous protège des émanations de gaz et contribue à votre bonne santé en vous faisant bénéficier d’un air intérieur plus sain au quotidien. Outre notre film de protection, nous utilisons des matériaux de construction pérennes comme les briques, afin de limiter l’apparition de fissures avec l’usure et nous nous assurons d’installer les systèmes aération permettant de renouveler l’air intérieur régulièrement.

 

Retour haut de page

La Maison biotique

Depuis plus 10 ans, chez Maisons du Midi nous nous engageons dans le respect de notre environnement et de votre santé.