fbpx

CONSTRUCTION | TERRAINS | CLÉS EN MAIN

EnglishFrench
EnglishFrench

Comment passer à l’autoconsommation photovoltaïque ? Mode d’emploi

Vous cherchez à diminuer le montant de votre facture d’électricité tout en contribuant à la protection de l’environnement ? L’autoconsommation électrique est la meilleure solution ! En installant des panneaux solaires sur la toiture ou dans le jardin de votre maison, vous bénéficiez de nombreux avantages. C’est une aubaine de production autosuffisante d’énergie verte. Voici comment réaliser votre transition énergétique.

L’autoconsommation électrique : de quoi parle-t-on ?

Il est question d’autoconsommation lorsque vous produisez et consommez votre propre électricité pour alimenter votre réseau domestique. Celle-ci est possible grâce à l’installation de panneaux photovoltaïques au sol, sur la toiture ou la façade de votre maison. L’autoconsommation photovoltaïque vous offre de multiples avantages.

Cela vous permet de :

  • réduire considérablement vos factures d’électricité (jusqu’à 50 %) et d’anticiper les hausses de prix de l’électricité,
  • consommer moins d’électricité du réseau et de gagner en autonomie,
  • privilégier un circuit court et de connaître votre consommation d’électricité et son origine,
  • produire une énergie verte grâce à une ressource inépuisable (le soleil),
  • baisser les rejets de CO2 d’une maison

Faire le choix de l’autoconsommation s’inscrit dans une démarche écologique et constitue un des éléments indispensables pour obtenir le label de maison basse consommation.

Comment fonctionne l’autoconsommation photovoltaïque ?

Il s’agit d’un principe très simple ! Pour autoconsommer votre propre énergie, vous aurez besoin de panneaux solaires photovoltaïques, d’un onduleur et facultativement d’une batterie solaire.

Pourvu de capteurs solaires en silicium, le panneau photovoltaïque absorbe les rayonnements du soleil et les transforme en électricité, ce qui crée un courant continu. Pour alimenter le réseau électrique de votre maison, à savoir le chauffage électrique, les appareils électriques, les éclairages ; ce courant doit être converti en courant alternatif. C’est à ce moment qu’intervient l’onduleur. L’électricité produite par vos panneaux solaires est ensuite injectée dans le réseau domestique à l’aide d’une prise de courant 220V ou de votre compteur électrique.

Cependant, il peut arriver que les panneaux ne produisent pas assez de courant, notamment en cas de mauvais temps ou la nuit, pour répondre à tous vos besoins. Dans cette situation, le réseau d’électricité national prend le relai et vient compléter votre installation photovoltaïque.

Dans le cas contraire, c’est-à-dire où vous produisez plus que nécessaire, l’énergie non utilisée est injectée au réseau électrique national. Il existe différents types d’autoconsommation :

  • l’autoconsommation avec vente de surplus : un fournisseur, le plus souvent EDF Obligation d’Achat, rachète le surplus au prix de 0,10 € par kWh
  • l’autoconsommation totale : il s’agit de faire donc de votre surplus d’électricité au réseau, dans la limite des quantités prévues, à savoir 3 kWc

Pourquoi utiliser des batteries solaires ?

Toutefois, pour augmenter sa part d’autoconsommation et réduire sa dépendance au réseau, la meilleure solution réside dans l’utilisation de batteries solaires. Les batteries solaires ont été pensées pour le cyclage quotidien et à la charge lente par panneaux solaires. Ainsi, grâce au stockage de l’énergie produite non-consommée en journée peut être utilisée plus tard, principalement lorsque le temps ne permet pas une production optimale (temps nuageux, faible ensoleillement).

Les étapes pour passer à l’autoconsommation électrique

Pour réaliser la transition énergétique de votre maison et débuter votre projet d’autoconsommation solaire voici quelques étapes à respecter :

1 – Étudier et relever votre consommation électrique

L’autoconsommation a pour objectif de produire assez d’énergie en fonction de vos besoins de consommation. Tout projet d’installation solaire nécessite alors une analyse de votre consommation d’électricité.

Pour cela, vous aurez besoin de relever votre consommation à certains moments de la journée (les heures pleines). Vous pouvez aussi vous baser sur vos factures d’électricité.

Vous pouvez aussi évaluer la puissance de chaque appareil, soit en utilisant un Wattmètre ou en vous référant aux fiches techniques. Il suffit ensuite de multiplier cette puissance par le nombre d’heures d’utilisation pour obtenir la consommation en kilowatt-heure d’un appareil.

2 – Déterminer la bonne puissance des panneaux photovoltaïques

Il est nécessaire de définir le nombre de panneaux dont vous aurez besoin, en fonction de votre consommation et de votre production future.

En général, l’autoconsommation doit couvrir 30 à 50 % des besoins de la consommation en pleine journée. Ce pourcentage correspond au taux d’autoconsommation qui permet de mesurer la part de production consommée sur place par rapport à la production totale.

3 – Faire vos demandes administratives

Tout d’abord, il est nécessaire de déposer votre demande de travaux auprès de votre mairie pour avoir une autorisation d’urbanisme. Pour les constructions de maisons biotiques, celle-ci s’effectue lors de la requête du permis de construire.

Bon à savoir

Si les panneaux sont installés au sol avec une puissance d’installation inférieure à 3 kWc (kilowatt-crête), vous n’avez pas besoin d’autorisation d’urbanisme.

Ensuite, vous devez effectuer une demande de raccordement auprès d’Enedis, pour pouvoir injecter sur le réseau votre production d’électricité. Puis, votre installation doit être validée et certifiée aux normes par le Consuel, si elle est reliée directement au tableau électrique.

4 – Installer les panneaux solaires photovoltaïques

L’installation des panneaux peut s’effectuer au sol, si vous disposez de la surface nécessaire, sur la toiture ou la façade de votre maison individuelle. Pour cela, il faut étudier l’orientation et l’inclinaison des panneaux afin qu’ils captent convenablement l’énergie solaire.

Si vous avez l’âme d’un bricoleur, il est possible d’installer vous-même un kit solaire autoconsommation. Certains kits sont fournis avec des notices d’installation pour faciliter la pose. Sinon, il existe de multiples tutoriels sur YouTube pour vous aider à la pose de vos panneaux.

 

Exemple de kit solaire autonome vendu par https://www.solaris-store.com/

Assurez-vous d’avoir le temps nécessaire pour vous en occuper, et quelques compétences de base.

En revanche, notez que si vous installez vous-même vos panneaux, vous n’êtes pas éligibles à la prime à l’autoconsommation de l’État. Vous n’avez pas non plus la possibilité de vendre votre surplus de production d’électricité à EDF OA.

Vous pouvez alors choisir de faire poser vos panneaux par un installateur professionnel agréé Quali PV – RGE. Cela vous garantit une sérénité d’esprit maximale et vous pouvez profiter des aides financières. En plus, en cas de problème (panne ou mauvais fonctionnement), vous bénéficiez d’une garantie décennale permettant de faire intervenir une nouvelle fois l’installateur.

L’autoconsommation par panneaux solaires photovoltaïques est une solution écologique d’avenir pour les habitations. Maisons du Midi favorise l’autoconsommation et la transition énergétique par la construction de maisons écologiques, respectueuses de l’environnement et de votre bien-être.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Retour haut de page